Marlène Khoury Freiha


Marlène Khoury Freiha
DCD, MS, CESA, CESB, PhD

Clinical Professor, Department of Pediatric Dentistry, Faculty of Dental Medicine, Saint-Joseph University


Prof. Khoury Freiha has been a Clinical Professor at the Faculty of Dental Medicine, Saint Joseph University since 2016.

She is active participant of the Lebanese Record of Health and the Lebanese Record of Oral Health. In addition, she was the President of the Lebanese Society of Pediatric Dentistry (2012-2015), and Vice-President of the same Society (2009-2012). In 2010, she was the President of the Scientific Committee at the 7th congress of the Mediterranean Societies of Pediatric Dentistry and 8th Congress of the Arab Societies of Pediatric Dentistry in Beirut, Lebanon. She is also former President of the Arab Societies of Pediatric Dentistry and former General Secretary of the Mediterranean Societies of Pediatric Dentistry (2014-2018).

Prof. Khoury Freiha is author and co-author of many scientific publications in national and international journals and reviewer in the journal of ACES and LMJ. She has delivered several conferences at national and international Pediatric Dentistry Congresses across the Middle East, North of Africa, Europe and Canada.


Lecture title: L’Utilisation des Probiotiques en Odontologie Pédiatrique

Lecture abstract:

Le développement de la résistance de certaines bactéries aux antibiotiques, l’effet délétère dû à une surconsommation et un mésusage de ces mêmes antibiotiques sur la santé buccale, mais également sur le développement de pathologies chroniques, et l’augmentation du taux de carie dentaire de par le monde et surtout au Liban, nous invitent à réfléchir sur des nouvelles pistes comme l’utilisation des bactéries non pathogènes pour régulariser la flore bactérienne orale.

De nombreuses études soutiennent le rôle bénéfique des probiotiques dans la santé gastro-intestinale. De nos jours La littérature suggère que l'utilisation de probiotiques pourrait être bénéfique pour le maintien de la santé bucco-dentaire, en raison de sa capacité à diminuer la colonisation bactérienne pathogène orale. Cependant, des essais cliniques randomisés avec des périodes de suivi à long terme sont nécessaires pour confirmer leur efficacité dans la réduction de la prévalence/incidence des maladies infectieuses orales. En outre, la reconnaissance de souches spécifiques avec une activité probiotique pour chaque maladie buccale infectieuse est nécessaire, afin de déterminer la dose exacte, le temps de traitement et les véhicules idéaux.

Le but de cette communication est d’inviter les dentistes à réfléchir d’une façon plus « probiotique » dans la prévention et dans la prise en charge des maladies bucco-dentaires.